ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Psycho-Oncologie

1778-3798
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2007 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 9/4 - 2015  - pp.249-266  - doi:10.1007/s11839-015-0540-4
TITRE
Interactions médicamenteuses entre les psychotropes et les thérapies pharmacologiques en oncologie : quelles modalités de prescription ?

TITLE
Drugs Interactions between Psychotropics and Pharmacological Treatments in Oncology: Which Modalities of Prescription?

RÉSUMÉ

En oncologie, la prescription des psychotropes peut s’étendre à d’autres indications que les troubles psychiatriques classiques (anxiété, dépression, confusion mentale, psychose, troubles du sommeil). C’est le cas pour des symptômes liés au cancer et/ou à ses traitements comme les bouffées vasomotrices, les douleurs neuropathiques, le prurit, la fatigue, les nausées et vomissements chimio-induits ou anticipatoires et certains troubles cognitifs. Certaines particularités propres à la pharmacopée utilisée en oncologie peuvent rendre parfois complexe le maniement de ces psychotropes, et ce en raison d’un risque avéré d’interactions pharmacologiques avec les agents antinéoplasiques (cytotoxiques, thérapeutiques moléculaires ciblées, hormonothérapie). Ces interactions médicamenteuses médiées par les voies de biotransformation impliquant les substrats du cytochrome P450 (CYP450), avec des possibilités d’induction ou d’inhibition de certaines isoenzymes du CYP450 (CYP2D6, CYP3A4, CYP1A2, CYP2C19, CYP2C9…), peuvent avoir pour conséquence soit une majoration de la toxicité du médicament associé, soit une diminution de son efficacité thérapeutique. Une connaissance de la pharmacocinétique et de la pharmacodynamique de ces psychotropes est donc essentielle afin de pouvoir les prescrire en toute sécurité en cas de troubles psychiatriques préexistants ou survenant durant la prise en charge du cancer.



ABSTRACT

In oncology, the prescription of psychotropic drugs can be extended to other indications such as classic psychiatric disorders, which includes anxiety, depression, delirium, psychosis, sleeping disorders. This is the case for cancer or treatment-related symptoms such as hot flashes, neuropathic pain, pruritus, fatigue, chemotherapy-induced or anticipatory nausea and vomiting, and some cognitive disorders. Some peculiarities linked to oncologic pharmacopoeia can make difficult the use of these psychotropic agents due to a real risk of drug interactions between them and anticancer drugs (e.g., cytotoxic drugs, targeted molecular therapeutics, hormonotherapy). Drug interactions share biotransformation pathways involving substrates of cytochrome P450 (CYP450), with possibility of induction or inhibition of the CYP450 isoenzyme system (CYP2D6, CYP3A4, CYP1A2, CYP2C19, CYP2C9, etc.), can have for consequences either an increased medication toxicity or a loss of its therapeutic efficacy. Knowledge of psychotropic pharmacokinetic and pharmacodynamics is essential in order to prescribe them safely in case of pre-existing psychiatric disorders or that occurring during cancer management.



AUTEUR(S)
M. REICH, N. KOTECKI

Reçu le 17 avril 2015.    Accepté le 8 novembre 2015.

MOTS-CLÉS
Psychotropes, Interaction médicamenteuse, Cytochrome P450 (CYP450), Agents anticancéreux

KEYWORDS
Psychotropic, Drug–drug interaction, Cytochrome P450 (CYP450), Anticancer agents

BIBLIOGRAPHIE
archives.pson.revuesonline.com/revues/46/10.1007/s11839-015-0540-4.html

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (270 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
made by WAW Lavoisier