ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Psycho-Oncologie

1778-3798
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2007 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 6/4 - 2012  - pp.189-200  - doi:10.1007/s11839-012-0391-1
TITRE
La stigmatisation de la maladie physique : le cas du cancer

TITLE
Stigmatization of physical illness: the case of cancer

RÉSUMÉ

La littérature montre des preuves abondantes de la stigmatisation de la maladie mentale et des maladies infectieuses. Bien que le cancer ne réponde à aucune de ces catégories, il a également été stigmatisé à cause des conséquences préjudiciables de son cours et son traitement. En fait, même au XXIe siècle, le cancer est encore une maladie redoutée profondément, associée à des représentations de mort, d’invalidité, de défiguration, de souffrance, de douleur. Cet article a deux objectifs principaux : premièrement, examiner les éléments théoriques qui peuvent aider à comprendre la stigmatisation associée à la maladie physique en définissant la notion de stigmate, en présentant les différents modèles théoriques de la stigmatisation de la maladie physique et en décrivant les fonctions psychosociales de la stigmatisation tant pour ceux qui sont stigmatisés comme que pour ceux qui stigmatisent. En second lieu, l’accent est mis sur la spécificité de la stigmatisation associée au cancer, en faisant particulièrement référence aux aspects culturels des stratégies d’adaptation utilisées par les patients atteints de cancer pour gérer leur maladie et la stigmatisation associée, par le biais de pratiques basées sur la médecine populaire. En conclusion, il est suggéré que la stigmatisation associée au cancer ; considéré comme une maladie mortelle puis davantage comme une maladie chronique, a subi des changements majeurs au cours de l’histoire. Cependant, l’évolution tout d’abord « tranquille » de cette pathologie, son alarmant comportement épidémiologique (encore incontrôlable en dépit des progrès scientifiques) et les caractéristiques de son traitement en favorisent les représentations sociales négatives (sentence de mort, souffrance, détérioration, douleur, tristesse, culpabilité). Ces représentations agissent comme des facteurs iatrogènes du processus santé-maladie, s’immiscent dans la prise de décisions sur le traitement et conduisent le patient à préférer des méthodes basées sur la médecine populaire, même si ces méthodes impliquent des risques pour sa santé et sa qualité de vie.



ABSTRACT

The literature shows ample evidence of stigmatization of mental illness and infectious diseases. Although cancer does not fall under any of the above categories, it has been stigmatized because of the deleterious consequences of its course and treatment. In fact, in the 21st century, cancer remains a dreaded disease associated with social representations of death, impairment, disfigurement, suffering, and pain. The objectives of this paper are twofold: first, to review theoretical elements that can help understand the stigma associated with physical illness, by defining the concept of stigma, presenting the different theoretical models of stigmatization of physical illness, and describing the psychosocial functions of stigma for both the stigmatized and stigmatizing individuals. Second, to focus on the specificity of cancer-related stigma, with particular reference to the cultural aspects of coping strategies used by oncological patients to address illness and the related stigma, through practices based on popular medicine. As part of the conclusion, it is suggested that cancer-related stigma has undergone several changes during history, from being a fatal disease to being a chronic disease. However, its initially silent course, alarming epidemic behaviour (still uncontrollable despite scientific advances), and treatment characteristics favour negative social representations of cancer (as conviction, sentence of death, suffering, deterioration, pain, affliction, and guilt), which act as iatrogenic factors in the health-disease process, interfering especially in the decision making regarding effective treatments and leading patients to prefer alternative methods based on popular medicine, even if those methods imply risks for their health and quality of life.



AUTEUR(S)
X. PALACIOS-ESPINOSA, B. ZANI

Reçu le 2 novembre 2012.    Accepté le 6 novembre 2012.

MOTS-CLÉS
Stigmatisation, Cancer, Maladie physique

KEYWORDS
Stigma, Stigmatization, Cancer, Physical illness

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (185 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier