ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Psycho-Oncologie

1778-3798
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2007 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 6/3 - 2012  - pp.151-162  - doi:10.1007/s11839-012-0383-1
TITRE
Impact du cancer gynécologique sur la sexualité féminine

TITLE
Impact of gynecologic cancer on feminine sexuality

RÉSUMÉ

En s’intéressant à trois temps spécifiques du parcours thérapeutique de la femme atteinte d’un cancer de l’utérus, du col de l’utérus ou de l’ovaire, l’étude anthropopsychologique FECAPSE (étude longitudinale de la relation de couple de femmes atteintes d’un cancer pelvien : impact sur la sexualité) met en évidence l’importance d’un aspect encore trop peu pris en compte dans le champ du cancer : la sexualité féminine dans ses rapports avec la maladie. Dans cet article, les auteurs présentent deux axes dégagés des résultats de l’étude, essentiels pour la compréhension et l’amélioration de la clinique du cancer gynécologique pelvien. Dans un premier temps, ils soulignent la manière dont ce cancer dit « sexuel » s’inscrit d’un point de vue psychologique et socioculturel dans le temps du féminin, montrant comment l’organe touché devient le socle de rapports étroits entre la maladie et la spécificité du féminin : des règles à la ménopause en passant par la maternité. Le caractère longitudinal de l’étude permet ensuite aux auteurs de déterminer une tendance commune d’évolution de la sexualité pour ces patientes, liée aux temps thérapeutiques (annonce, traitements, rémission). Basés sur l’expression de la sexualité, les résultats proposent des explications fantasmatiques et représentationnelles aux phénomènes d’arrêt, de reprise et de changements de la sexualité.



ABSTRACT

By focusing on three specific times occurring in the therapeutic trajectory of women with cancer of the uterus, cervix, or ovaries, the anthropo-psychological study FECAPSE highlights the prominence of an aspect insufficiently taken into account in the field of cancer: feminine sexuality in relation to the disease. In this article the authors have identified two areas of study results, which are essential to understand and improve clinical practice about pelvic gynecological cancer. Firstly, they emphasize how this cancer, described as “sexual,” is part of a psychological perspective and sociocultural “feminine time,” showing how the affected organ becomes the basis of a close relationship between the disease and the feminine specificity: from menses to menopause through motherhood. The longitudinal nature of the study allows the authors to determine a common trend of evolution in sexuality for these patients, related to the treatment times (announcement, treatment, remission). Based on the expression of sexuality, the results offer fantastical and representational explanations to phenomena of discontinuation, resumption, and alteration in sexual behaviors.



AUTEUR(S)
E. VENTURINI, C. GIACOMONI, H. HOARAU, V. CONRI

Reçu le 14 juin 2012.    Accepté le 21 août 2012.

MOTS-CLÉS
Cancer gynécologique, Sexualité féminine, Psychologie, Anthropologie

KEYWORDS
Gynecologic cancer, Feminine sexuality, Psychology, Anthropology

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (205 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier