ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Psycho-Oncologie

1778-3798
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2007 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 4/3 - 2010  - pp.207-215  - doi:10.1007/s11839-010-0263-5
TITRE
Traumatisme de l’énonciation d’un cancer touchant au thorax: le ternaire réel, symbolique, imaginaire est-il transposable ?

TITLE
Trauma linked with enunciation of a chest cancer: Is ternary “real — symbolism — imagination” transferable?

RÉSUMÉ

Les cancers touchant le thorax sont porteurs paradigmatiques de toutes les peurs archaïques élicitées par le mot « cancer ». Or, le lien épidémiologique fort avec le tabagisme, bien que le tabac ne puisse à lui seul rendre compte de la complexité de la cancérogenèse bronchique, a provoqué une stigmatisation forte des patients qui sont atteints de cette localisation cancéreuse particulière, les rendant responsables d’une maladie grave et auto-infligée. Partant de l’affect provoqué par l’irruption du réel du corps, cet article expose pourquoi ce réel du symptôme ne peut s’articuler complètement à une symbolisation par des mots. Or, ce travail du patient sur l’affect est fondamental, car il contient une part incompressible, une part non représentée qui relance l’imaginaire, lequel en retour aura tendance à déplacer l’affect en l’intensifiant. L’auteur montre ensuite que la construction imaginaire est renforcée par la vision sociale des cancers atteignant le thorax et par une vision ontologique de la maladie.



ABSTRACT

Cancers affecting the chest evoke all archaic fears elicited by the word “cancer”. However, the strong epidemiological link with smoking, even if tobacco cannot alone account for the complexity of lung carcinogenesis, is responsible for the stigma of patients who are suffering from this particular cancer, and they are socially “blamed” for their serious illness, considered as self-inflicted. Based on the affect caused by the intrusion of the reality of the body, this article explains why the actual symptoms might not fully articulated with a symbolization by words. However, the patient’s thinking about his/her own affect is essential because it contains an irreducible part, which is not represented by words. The symbolization deficiency could be responsible for rekindle imagination, which in turn will tend to move in intensification of affect. The author then shows that the imaginary construction is reinforced by the social representations of cancers as ontological diseases.



AUTEUR(S)
J.-L. PUJOL

Reçu le 28 octobre 2009.    Accepté le 26 avril 2010.

MOTS-CLÉS
Cancer du thorax, Énonciation, Symbolisation, Imaginaire, Réel

KEYWORDS
Cancer of the chest, Announcement, Symbolization, Imaginary, Reality

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (437 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier