ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Psycho-Oncologie

1778-3798
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2007 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 2/4 - 2008  - pp.225-233  - doi:10.1007/s11839-008-0097-6
TITRE
Les représentations archaïques des cancers traités par les biotechnologies avancées

TITLE
Archaic representations of cancers that are treated by advanced bio-technological methods

RÉSUMÉ

Le mythe de l’éternel progrès a, depuis l’époque industrielle, tenu la médecine et les malades dans l’attente « qu’il y aurait bientôt un nouveau traitement… ». Les thérapeutiques ont atteint des performances sans cesse renouvelées, mais, pour autant, malgré des appareillages qui relèvent parfois de la science-fiction, les représentations de la maladie-cancer restent à la traîne…

L’évolution historique montre que, malgré la naissance et la popularisation de la pensée scientifique, le facteur humain (représentations croisées individuelles et collectives) reste encore très puissant dans l’interprétation de l’étiologie des maladies et en particulier des maladies graves et mortelles. Notre objectif est de montrer que ces représentations ne doivent pas pour autant être éradiquées, mais respectées par le médecin et le personnel soignant. Elles seront discutées et transformées (ou pas) par le patient pour lui permettre une construction fantasmatique de sa maladie compatible avec les soins actuels. Cet aménagement d’ordre culturel et personnel permet au patient de prendre des décisions légitimes et moins ambiguës afin d’assumer les conséquences d’un mode de vie ou d’une histoire et de mieux tolérer les traitements et l’évolution du cancer.



ABSTRACT

Since the beginning of the industrial era, the myth of “perpetual progress” has caused medicine and patients alike to continually expect that “soon they’ll find a new way of treating it…”. But although therapies are increasingly sophisticated, representations of cancer have lagged behind. The historical development of collective images of diseases shows that the human factor still has a powerful effect on the understanding of the etiology of diseases, particularly serious and fatal ones. (The etiological attributions of the disease cancer result from the crossing of individual and collective representations). Our purpose is to show that these interpretations should be retained and taken into consideration by physicians and care-givers. Once discussed and transformed (or not) by the patient, such representations of the disease can be a basis for a fantasmatic construction that is compatible with real treatment and care. Such cultural and personal reconstruction can help the patient make better, unambiguous decisions, recognise the consequences of his life style and more easily accept the treatment and development of his/her disease.



AUTEUR(S)
M.-F. BACQUÉ

MOTS-CLÉS
Représentations de la maladie, Interprétation étiologique, Fantasmes, Culture du malade

KEYWORDS
Illness representations, Etiological interpretation, Fantasies, Patient culture

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (146 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier